Bienvenue dans le monde de l'informatique



Archives des news publier

Sur cette page, vous aurez toutes les archives des news publier (actualitées) depuis le lancement des news mise sur ce site. vous aurez toujoursla possibilté d'en savoir plus sur une des news, je vous conseil de cliquez sur son le titre cela vous emèneras directement sur l'article complet et vous permettras dans savoir plus.

L'actialiter est décripter sur plusieurs type de sujet qui tourne autour de l'informatique, exemple, vous aurez des news sur les fournisseurs d'Internet, sur les nouveau matériels, que sa soit sur les nouveau smartphone,que composant d'ordinateur

Bonne lecture

 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23

YouTube et Google sont accusés de collecter illégalement des données sur les enfants

YouTube et Google sont la cible ce lundi 9 avril d'une plainte de 23 associations américaines de défense des droits numériques et de protection de l'enfance qui leur reproche d'organiser une collecte de données illégale sur des enfants mineurs. Le but de cette collecte serait, comme pour les adultes, le ciblage publicitaire. Suite à cette plainte la FTC américaine pourrait ouvrir une enquête.

Selon nos confrères du journal Le Monde, vingt-trois organisations américaines de défense des droits numériques et de protection de l'enfance ont déposé plainte ce lundi 9 avril contre YouTube et Google auprès de la Federal Trade Commission (FTC). Celles-ci reprochent aux filiales d'Alphabet d'avoir sciemment collecté des données sur des enfants mineurs à des fins de ciblage publicitaire. Ce qui serait illégal selon ces dernières. Le gendarme américain du commerce pourrait ouvrir rapidement une enquête sur ces pratiques.

YouTube, Google : plainte de 23 associations contre la collecte de données sur les enfants A en croire ses conditions générales d'utilisation, YouTube n'est normalement pas destiné aux enfants de moins de 13 ans. Pour les jeunes enfants, la firme a en effet développé une plateforme dédiée, YouTube Kids. Or selon ces associations, cette application masque une réalité : aux Etats-Unis, la version classique de YouTube serait en effet utiliseé par environ 80% des enfants entre 6 et 12 ans. Google y ciblerait spécifiquement les enfants et collecte leur localisation, appareil utilisé pour se connecter, ou encore des numéros de téléphone portable.

Josh Golin, directeur du Campaign for a Commercial-Free Childhood (Campagne pour une enfance sans pub), explique à nos confrères du Guardian : « pendant des années, Google a nié sa responsabilité envers les enfants et les familles en prétendant à escient que Youtube – un site truffé de dessins animés populaires, comptines et publicités pour des jouets – n'est pas pour les enfants de moins de 13 ans ». Et d'ajouter : « Google réalise d'immenses profits en montrant des publicités pour les enfants et doit se soumettre à la Coppa [la législation américaine qui interdit normalement ce type de câblage, ndlr]. Il est temps que la FTC tienne Google pour responsable de cette collecte de données illégale, et pour ces pratiques publicitaires ». « Google a agi avec duplicité en affirmant faussement dans ses conditions que YouTube est réservé aux plus de 13 ans, tout en attirant délibérément les jeunes enfants dans une cour de récréation numérique truffée de publicités », affirme Jeff Chester du Centre pour la démocratie numérique. Plus encore ce que reprochent les associations à la plateforme, c'est de ne pas informer les parents de cette collecte. Le New York Times explique en effet que les entreprises américaines peuvent collecter certaines informations sur les enfants pour leur montrer des publicités ciblées, mais que cela implique le consentement des parents. L'application YouTube Kids précise par exemple spécifiquement ne pas pratiquer de publicité ciblée. Ce qui n'est pas le cas du YouTube classique. Et Jeff Chester de conclure : « tout comme Facebook, Google a centré ses énormes ressources pour générer des profits plutôt que de protéger la vie privée ». À l'image de la RGDP qui a des conséquences au-delà des frontières européennes, une décision de la FTC contre YouTube aura potentiellement des implications aussi en Europe. Affaire à suivre.

10/06/2018 16:46

Retour


Chrome, Firefox et Edge permettront désormais de s'identifier sur tous les sites web sans mot de passe !

Les mots de passe sont bientôt de l'histoire ancienne : grâce à un nouveau standard approuvé par la W3C, Google Chrome, Firefox et Microsoft Edge permettront de vous identifier sur tous les sites web grâce au capteur d'empreintes digitales ou à la reconnaissance faciale de votre smartphone. Découvrez comment fonctionne le standard WebAuthn, qui va reléguer vos mots de passe aux oubliettes.

Le World Wide Web Consortium (W3C), un organisme international qui développe des standards pour « assurer la croissance harmonieuse du Web », vient d'approuver WebAuthn, un nouveau standard qui permettra aux utilisateurs de s'identifier sur le web grâce à des fonctions de reconnaissance biométrique, comme la reconnaissance faciale ou d'empreintes digitales. Dites adieu aux traditionnels password, 123456, qwerty ou 12345. Comme l'a déjà annoncé Microsoft, les mots de passe c'est terminé !

Chrome, Firefox et Edge disent adieu aux mots de passe

Concrètement, cette nouvelle norme WebAuthn permettra par exemple aux internautes de s'identifier sur un site web, comme Facebook, Twitter ou Ebay, en utilisant le capteur d'empreintes digitales, le scanner d'iris ou le capteur 3D de leur smartphone ou de leur laptop. De nos jours, rares sont les appareils mobiles qui se reposent sur le simple mot de passe. Pour activer ce standard, il vous suffira de :

Très similaire à l'authentification à deux facteurs, très répandue chez les applications bancaires, le standard WebAuthn peut servir de complément au traditionnel mot de passe. Il permet aussi de sécuriser davantage votre compte contre les tentatives de phishing ou de piratage. En cas de vol de votre smartphone, il sera évidemment possible de désactiver toutes les permissions qui lui sont accordées.

Pour l'heure, seul Mozilla Firefox est compatible avec la technologie WebAuthn. Google Chrome, Microsoft Edge et Opera ont d'ores et déjà annoncé leur intention d'accueillir ce nouveau standard. Pour l'heure, seul Safari, le navigateur web d'Apple, n'a encore rien annoncé. En attendant que la norme ne se déploie, on vous conseille de choisir un mot de passe vraiment bien sécurisé.

10/06/2018 16:46

Retour


Le Royaume-Uni dit avoir mené une " cyberattaque majeure " contre Daech

Les USA ne sont pas les seuls à utiliser des moyens informatiques pour lutter contre Daech. Le Royaume-Uni, via son agence dédié au renseignement électronique, est aussi engagé sur ce terrain. Une « cyberattaque majeure » aurait d'ailleurs été menée, selon le chef de cette agence. L'organisation État islamique a beaucoup perdu de sa superbe, du fait de l'importante pression militaire qui est exercée par la coalition arabo-occidentale en Irak et en Syrie mais aussi par l'action résolue des forces armées russes pour soutenir le régime de Bachar el-Assad. Résultat des courses, le territoire effectivement contrôlé par Daech a fondu comme neige au Soleil au cours des derniers mois.

Mais si son sanctuaire territorial ne représente plus aujourd'hui que quelques tâches en cours d'annihilation sur la carte du Moyen-Orient, la structure terroriste demeure une menace sérieuse : on pense évidemment aux actions individuelles ou collectives dans des pays impliqués sur le terrain pour en finir avec l'organisation, mais aussi aux opérations de propagande sur Internet pour attirer de nouvelles recrues.

CC Cory Doctorow « Cyber-campagne offensive majeure »

C'est sur ce dernier volet qu'une action d'envergure a été menée par le GCHQ, qui est le service de renseignements électroniques du Royaume-Uni (Government Communications Headquarters). L'agence aurait en effet conduit une « cyber-campagne offensive majeure » contre l'organisation État islamique afin d'entraver sa capacité à coordonner les attaques et de supprimer sa propagande.

C'est ce qu'a affirmé Jeremy Fleming, le directeur du GCHQ, lors d'une conférence sur la cybersécurité et dont les propos ont été rapportés par la BBC. Il a aussi expliqué que cette opération n'a pas seulement perturbé les activités en ligne de Daech : elle a aussi permis la destruction d'équipements et de réseaux. L'intéressé a toutefois précisé que les résultats de ces opérations « sont très variés ».

CC Fort George G. Meade Cyber-campagne américaine

Le Royaume-Uni n'est pas le seul pays à utiliser la dimension cyber pour combattre Daech. Les États-Unis aussi, via la NSA et le Cyber Command, sont sur le coup, mais il semble que les résultats obtenus par cette campagne informatique ne sont pas ceux qui étaient espérés. L'existence d'opérations « cyber » contre l'État islamique a été admise début 2016 par Ashton Carter, du temps où il était ministre de la défense. En juin 2017, le New York Times donnait l'exemple de l'opération Glowing Symphony qui visait à dérober des mots de passe de comptes utilisés par Daech pour administrer des contenus. Il s'agissait alors de bloquer les membres de l'EI voulant y accéder et d'effacer les fichiers litigieux. L'opération, un succès au départ, avait fini par être en partie annulée quand il a été constaté que les documents avaient été remis en ligne ailleurs.

10/06/2018 16:46

Retour

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 
réseaux
restauration
Internet
sauvegarde
windows 7
windows 8
windows 10
outlook
word
excel